Historique du Comité

Publié

Dès le début du 17ème siècle, c’est la Confrérie Saint-Roch instaurée par la paroisse Notre-Dame d’el Vaulx qui est chargée d’organiser la procession Saint-Roch.

En 1868, le curé de la Ville-Basse prend part au cortège militaire avec la statue de saint Roch. Mais, selon les vœux du curé lui-même, elle sera « surveillée et réglée » par une « commission » émanant de l’Administration Communale.

Cette commission est remplacée, au début du 20e siècle, par « Thuin-Attractions » (société dont le but est d’attirer les touristes dans notre ville).

Après la guerre 14-18, le comité organisateur effectif de la Marche est l’A.C.I.P. (association des commerçants, indépendants et propriétaires).

Progressivement, après 1924, un comité spécifique se met en place pour organiser la manifestation. Il prend le nom de « Comité Saint-Roch ».

Depuis lors, ses membres visitent tous les foyers de Thuin pour recueillir des fonds. Tout un chacun participe ainsi à l’élaboration de la fête.

Ses membres sont issus de l’ensemble de la société civile thudinienne. Le port de l’habit de cérémonie est de rigueur.

Le « Comité St-Roch » est mentionné sur le programme dès 1929.

Ce Comité, devenu totalement indépendant de l’Administration Communale, est apolitique et formé de bénévoles. Il veille au respect de la tradition, règle les problèmes d’organisation de la Retraite aux Flambeaux, du cortège du dimanche et du lundi.

Il est également chargé d’engager les « sociétés étrangères ».

Tout le volet sécurité (concernant la marche elle-même, la procession, la ducasse, le feu d’artifice,..) reste du ressort du bourgmestre.

C’est aussi l’Administration Communale qui, depuis les débuts, encourage la participation au cortège et favorise sa pérennité en remettant officiellement aux marcheurs des décorations de la ville de Thuin pour 25, 35, 50, 60, 70 et 75 années de marche.